Être aimé de Dieu: notre vocation.

Jésus, le chemin, la vérité, la vie, unique, vivant, cheminement, eucharistie, marché en lui, avec son aide, miséricorde, paix, amour, bonté, tranparence, sentinelle de la miséric

De toute éternité, Dieu a déterminé de me créer, moi, et non pas simplement un homme de plus. Il a résolu de me créer, moi, tel que je suis, le moi par lequel je suis moi-même, le moi par lequel les autres me connaissent, ce moi différent de tout autre qui est été créé jusqu’ici, ou qui sera créé dans la suite. Par cette création, il me choisit de préférence à des créatures sans nombre qu’il laisse dans le néant. Elles eussent pu adorer Dieu mille fois mieux que je ne le ferai jamais; elles pouvaient être d’une nature sublime, plus sainte, plus intéressante. Mais il y eut en moi quelque qui n’a pas de nom, et qu’il a préféré, une spécialité qui a fixé son amour.

Ce fut précisément cette particularité que Dieu aima avec tant de tendresse et d’intensité. Il y a dans cette pensée plus de douceur que nous n’en pouvons porter. volontiers l’on retiendrait son souffle et l’on chercherait dans la main les pulsations de son cœur pour s’assurer que l’on vit encore; l’on pleure de joie et l’on ne sait que faire de soi-même, à la pensée de se trouver ainsi délicieusement embrassé dans les filets du divins amour.

Frederick WILLIAM FABER

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s