Vendredi Saint, la commémoration de l’arrestation, le procès et la mort de Jésus sur la croix.

Ô croix de Jésus Christ.

   [La croix] était un châtiment extraordinaire et gigantesque, supérieur de beaucoup au mal commis par les hommes. Non seulement le châtiment annulait l’accusation, mais il prodiguait une telle surabondance de biens que les hommes montent jusqu’au ciel, pour y partager la royauté de Dieu: ces hommes issus de la terre, les pires ennemis, les esclaves les plus méprisables et les plus déshonorés

   Cette mort est précieuse, au-delà de ce que nous pouvons calculer. Cependant, elle fut vendue à vil prix, grâce à la bienveillance du Sauveur pour ses assassins. En  cela même, il choisit d’être rejeté dans la pauvreté et le mépris.

    Il se laissa vendre et il subit le sort des esclaves, acquérant ainsi le bénéfice de ces outrages.

   Il considéra que c’était un gain d’être ainsi humilié pour nous. En acceptant d’être vendu pour une somme insignifiante, il nous fait comprendre qu’il est venu gratuitement mourir pour le monde. C’est librement qu’il est mort, lui qui n’a commis aucun mal à l’égard de quiconque, ni dans sa vie cachée, ni dans sa vie publique. Il fut pour ses bourreaux une source de grâce au-delà de ce qu’eux-mêmes pouvaient désirer ou espérer.

   Le Maître, sans péché, meurt après avoir souffert de terribles outrages. Il supporte jusqu’au bout les coups pour les hommes, lui qui est homme. Il délivre notre humanité du poids de son péché. Il rend aux prisonniers la liberté qu’il n’avait pas à conquérir pour lui-même, car il est Dieu et Maître. Voilà à quel prix la vraie vie nous pénètre, à travers la mort du Sauveur.

Magnificat.                                                                                                      St Nicolas CABASILAS.

Nicolas CABASILAS (+ V. 1391), conseiller et ami de l’empereur byzantin Jean VI Cantacuzène, fut un grand théologien laïc qui marqua la renaissance culturelle et mystique de Byzance au XIVe siècle.

 

Prions. Père, tu as tout remis dans les mains de ton Fils, et lui, afin d’accomplir ta volonté, se livre pour ceux que tu lui as donnés. Dans le mystère de sa Pâque, fais passer tous les hommes de la nuit à la lumière, et de ce monde jusqu’à toi, notre Père. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s