Le pape encourage le recours aux exorcistes.

Le pape encourage le recours aux exorcistes.

Le-pape-recommande-aux-confesseurs-de-recourir-aux-exorcistes-sentinelles de la miséricorde

Le pape François a recommandé vendredi aux prêtres de ne pas hésiter à recourir à des exorcistes locaux lorsqu’ils sont témoins de grands désordres spirituels dans le confessionnal. Un bon confesseur doit être « un homme de discernement », en particulier lorsqu’il est confronté à « de véritables désordres spirituels », a souligné le souverain pontife devant des prêtres participant à une formation proposée par la pénitencerie apostolique, l’un des trois tribunaux du Vatican. Le pape a rappelé que ces désordres pouvaient être pour une large part « psychiques » et devaient donc être pris en compte « à travers une saine collaboration avec les sciences humaines ».

« Chasser les démons ». Néanmoins, le confesseur « ne devra pas hésiter à se référer », au sein de son diocèse, à « des exorcistes », « choisis avec beaucoup de soin et de prudence ». L’exorcisme, auquel Jésus avait recours selon la tradition des Évangiles, revient à « chasser les démons », forces du mal qui « possèdent » une personne. La pratique n’est pas admise ou appréciée par tous dans l’Église. Plus souvent que ses prédécesseurs, le pape François évoque la présence nocive du « diable », du « démon », de « Satan » dans le monde, et la nécessité de lutter contre cette présence par différents moyens.

Faire part des crimes et des pêchés graves. Dans une messe à la mémoire de Jacques Hamel, prêtre français égorgé par des djihadistes dans son église en 2016, le pape avait par exemple souligné que tuer au nom de Dieu était « satanique ». Chaque année, la Pénitencerie apostolique organise une semaine de cours pour aider les prêtres à confesser les fidèles. Ce tribunal permet en particulier à des confesseurs de signaler des pêchés graves comme des profanations ou des crimes. En fin d’après-midi, le pape a présidé une célébration pénitentielle dans la basilique Saint-Pierre, au cours de laquelle il est allé lui-même se confesser avant de s’installer dans un confessionnal pour entendre la confession de plusieurs fidèles.

Sur le même sujet :

LIRE AUSSI:

» Pour le Pape, supprimer des emplois «par manoeuvre économique» est un péché

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s