Clémence et miséricorde.

Clémence et miséricorde.

 

 

Il vous faut encourager les pécheurs, les exhorter à la conversion et leur donner espoir, sans vous imaginer que vous deveniez complices de leurs fautes parce que vous les aimez. Ceux qui se repentent, accueillez-les avec plaisir et en vous réjouissant à leur sujet; les pécheurs, jugez-les avec clémence et miséricorde. Quelqu’un, marchant le long d’un fleuve, est-il prêt d’y tomber, si tu le pousses avec une fourche et le précipites dans le fleuve plutôt que de lui tendre la main, tu auras tué ton frère; au contraire, il faut tendre la main à celui qui tombe, de peur qu’il ne périsse définitivement, pour que le peuple aussi en tire une leçon et que le pécheur ne périsse pas entièrement.

Gardez-vous donc de condamner injustement et de plaider pour les méchants.

Car si vous condamnez les autres injustement, vous vous condamnez vous-même, car le Seigneur dit: « De la manière dont vous jugez vous serez jugés. »

Les Constitutions Apostoliques.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s