Journée Mondiale du migrant et du réfugié.

Afficher l'image d'origine

J’étais un étranger et vous m’avez accuielli. Mt 5

Comme ne pas se laisser interpeller par le sort de tants d’hommes et des femmes contraints de fuir leur patrie?

Nous avons tous en mémoire les images de tragédies aux frontièrs et au coeur méme de notre pays.

« Ne tombons pas dans l’indeference qui humilie, dans l’habitude qui anesthésie l’ame et empeche de découvrir la nouveauté, dans le cynisme detructeur. Ouvrons nos yeux pour voir les misères du monde, les blessures de tant des frères et soeurs privés de dignité, et sentons-nous appelés à entendre luer cri qui appelle à l’aide. Que luer cri devienne le notre et qu’ensemble, nous puissons briser la barriere d’indiffèrence qui régne souvent en souveraine pour cacher l’hypocresie et egoisme. »

Afficher l'image d'origine

Telles sont les paroles fortes que le Pape Francois inscrit sur la bulle d’indiction du jubilé de la miséricorde. Mais pour qu’elles ne demeurent pas seulement un « écrit », quelques lignes plus loin, il nous rappelle quelles sont les ouevres de miséricorde auxquelles tout chrétien doit se livrer et qui nous viennent du magistral chapitre 25 de l’Evangile de Mattieu : J ‘étais un étranger et vous m’avez accuielli.

Que la priére que nous ferons monter en cette journée nous libè de l’indifference craintive et nous pousse à ouvrir nos coeurs et nos portes à l’étranger, ce plus petit en qui le Christ présent nous attend. Bénédicte Ducatel

http://www.migrantions.catholique.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s