Apparition de Jésus aux Apôtres et a Thomas

La aparición de Jesús a los Apóstoles

Aux apôtres effrayés, Jésus se révèle en proposant de manger avec Lui. Jésus peut signifier sa présence par un repas, puisqu’il a dit “Je suis le Pain descendu du ciel.” Dans la main de Jésus non pas le pain, mais le Livre car “l’homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.” (Deutéronome 8,3).
Le fait de manger avec le Christ prouvera aux apôtres que leur Maître n’est pas devenu un fantôme. La table du repas est représentée comme un autel médiéval, recouvert d’une nappe comme elles étaient en usage à l’époque. Le geste des apôtres, qui tiennent un morceau de pain dans leurs mains, rappelle celui des fidèles au rite de communion, c’est pour dire que le Christ ressuscité est présent sous le Pain et le Vin consacrés.

Depuis les querelles eucharistiques du haut Moyen Age à propos de la présence eucharistique on avait pris l’habitude de la justifier en la référant à Noël: puisque Jésus s’était incarné il ne pouvait plus nous quitter. Ici, on retrouve la théologie des Pères de l’Eglise, qui expliquent la présence du Christ ressuscité, de son corps glorieux, sous les espèces du pain et du vin. On ne peut plus se demander comment l’homme Jésus est présent dans un morceau de pain, puisque c’est son corps glorieux qui en assume l’apparence.

L’apparition à l’apôtre saint Thomas
Saint Thomas, qui n’était pas là lors de la première apparition de Jésus au soir de Pâques, n’a pas voulu croire les apôtres qui lui annonçaient le résurrection du Christ. Quand celui-ci les rejoint une nouvelle fois, l’Evangile nous dit la prosternation de saint Thomas repentant de ses doutes. Le geste des doigts de Thomas enfoncés dans la plaie du côté du Christ. Il veut nous montrer que la grâce du pardon vient de cette blessure. “Les sacrements, salut de l’Eglise, jaillirent du côté du Christ endormi sur la croix.” (Saint Thomas d’Aquin (1225-1274), Somme théologique III,
Saint Thomas, l’incrédule, reçoit le signe qu’il demandait: le pardon qui coule sur ses doigts avec le sang et l’eau de la plaie du Cœur. Réintroduit dans l’intimité du Christ, il peut enfin l’adorer.

Le Seigneur a ressuscité !!  Alléluia !!


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s